jeudi 9 juillet 2015

Jeudi 9 Juillet

Second jour de formation aux travaux en hauteur. Stage très intéressant et enrichissant. Désormais je sais que je n'ai plus le droit de travailler sur une échelle ou un escabeau, ni sur un échafaudage roulant de plus de 2,5 mètres de hauteur, ni sur un échafaudage qui n'aurait pas été monté par des gens formés ET celui-ci réceptionné par un agent habilité. Entre autres.

De même, on entend souvent dire que le travail en hauteur c'est à partir de trois marches. C'est faux. C'est dès qu'on n'a plus les deux pieds au sol.

Il faut donc le savoir : les travaux en hauteur sont extrêmement réglementés.

Il faut savoir qu'en 2012 par exemple, 31,6% des chutes étaient sur échelles mobiles et fixes et escabeaux...

En clair, pour, par exemple, tailler les mûriers-platanes, plus question pour moi de monter à une échelle, il en va de ma responsabilité. Par contre, au lieu de refuser bêtement de travailler, je tâcherai de proposer des solutions pour éviter de travailler en insécurité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire