mardi 24 novembre 2015

Mardi 24 Novembre

Aujourd'hui, comme hier, c'est, pour Eric et moi, jour d'élagage. Et comme le vent ne souffle presque pas, nous nous attaquons aux palmiers de l'avenue de la Cadole.

En fin de matinée, deux constats émergent : un - nous avons bien avancé car nous avons dix palmiers au compteur et deux - la plupart des gens semblent apprécier notre travail et sont même impressionnés de voir la hauteur de travail et notre façon de procéder.

Toutefois, certains, enfin certains, une dame, une seule, pense que nous sommes - je cite - "complètement tarés". Parce que nous taillons les palmiers, ce qui aura pour effet de les faire grandir. Et nous faire travailler encore plus haut. Mais Madame, en vérité je vous le dis, les palmiers n'ont pas besoin d'être taillés pour grandir. Ils grandissent, de façon naturelle.



Pour cet après-midi, nous faisons encore trois palmiers sur la même avenue, puis deux devant le casino et nous terminons par l'élagage d'un Mélia près du cimetière. Nous pouvons rentrer la tête haute, cette journée aura été prolifique...

Seize arbres traités en tout, ce n'est pas mal.

Enfin, je trouve!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire